Comment faire du chili à la Cincinnati

{h1}

Je vous le promets, c'est un article sur l'un des plats les plus étonnants que vous puissiez cuisiner et manger. Alors croyez-moi, j'arriverai à la nourriture.


Mais avant cela, pour comprendre une fascination, il faut commencer par le début.

J'étais en rut.


Je venais de terminer mes études universitaires, j'avais déménagé dans une nouvelle ville et je travaillais pour un poste d'entrée de gamme qui était bien en deçà de mon niveau de compétence. Dans le monde d’aujourd’hui, nous oublions souvent les mérites du travail. Pour ceux qui luttent dans leur forme actuelle d'emploi, se rendent compte que de nombreux emplois sont plus une question de courage que de compétences. Des leçons seront apprises, et à un moment donné, vous vous rendrez compte que si vous voulez quelque chose, c'est à vous de le créer, pas à quelqu'un d'autre. Tenez cette pensée pendant une minute.

Au cours de mes premiers mois de vie à Nashville, sans relations ni amis, j'ai regardé en arrière plutôt qu'en avant. Un autre ami d'université vivait la même expérience de vie; expédié à Cincinnati pour apprendre le secteur de l'assurance en tant que «spécialiste de la saisie de données». À vrai dire, nous étions moins que de vrais amis à l'école, mais quatre heures de route vers une nouvelle ville pour passer du temps avec un «vieil» ami nous semblaient beaucoup plus optimistes que de passer un week-end avec des inconnus.


Alors ça a commencé, un va-et-vient de week-ends sociaux pour explorer deux nouvelles villes. Avoir un ami agréé à mes côtés m'a forcé à explorer une nouvelle ville, ainsi que ce que ma ville actuelle avait à offrir - et vice versa. Après quelques mois de week-ends ici ou là, nous avons tous deux réalisé la naïveté de notre entreprise. Il était temps de casser la béquille - le collège était un bon moment, mais ce ne devrait pas être le meilleur moment. Il était de notre responsabilité de grandir, de rencontrer de nouveaux amis et de construire notre propre vie dans nos villes du jour actuelles.



Mais il y a une chose qui m'a manqué dans mes visites bihebdomadaires, peut-être même plus que l'amitié (désolé, Charlie). Ce qui m’a manqué, ce n’était pas seulement la crème glacée de Graeter, mais aussi, plus important encore, le plat par excellence de Cincinnati - le chili.


La gueule de bois, et sans douche, j'ai d'abord expérimenté ledit plat dans un salon Skyline Chili dans le quartier de Walnut Hills après une longue nuit de fête au mont. Adams. Quand ils m'ont apporté un trois plats et une paire de cônes, j'ai presque craché le plat aqueux et chargé de cannelle. Qui, sensé, appellerait ce piment?

Le chili de Cincinnati est un terme impropre qui confond beaucoup de gens, et le piment a presque autant de significations différentes que le barbecue. Pour la plupart d'entre nous, notre point de référence est piment au boeuf, un plat épais et charnu parfumé au cumin. Vous seriez bien servi d’oublier un tel plat en essayant l’interprétation de Cincinnati. Pour être honnête, et je le pense avec beaucoup d’admiration sincère, le chili de Cincinnati ressemble le mieux à la version pour homme pauvre des pâtes bolognaises d’une grand-mère grecque.


Skyline Chill Original Chili.

Au fur et à mesure que l'histoire s'écrit, ce sont en fait des immigrants grecs et macédoniens qui ont apporté ce mélange pour la première fois à Queen City, à partir du début des années 1920. Les salons de chili ont commencé à germer dans toute la ville, et avec la demande des clients, le «chili» a rapidement surmonté les nouilles spaghetti et les cônes, avec une quantité impie de fromage cheddar finement râpé. L'immigrant grec Nicholas Lambrinides est sans doute le plus responsable de la transformation du plat en une opération de franchise, en lançant sa chaîne de Skyline Chilis qui se comptent maintenant par centaines. Bien sûr, tout local vous dira probablement que la chaîne Gold Star Chili est un concurrent redoutable - mais l'allégeance de la plupart des habitants réside dans les salons de leurs quartiers respectifs. Je préfère le Zip’s Café au mont. Attention.


En tant que plat, le chili de Cincinnati est certainement unique. J'ai passé des années à perfectionner la sauce bolognaise, qui, je crois vraiment, est la base de ce plat. Mais plutôt que de le cuire en plusieurs étapes chronophages, selon un vrai bolognais, j'ai trouvé que j'obtenais les résultats les plus cohérents en remuant et en jetant le tout dans la casserole et en laissant les ingrédients et le temps faire le travail. N’est-ce pas toujours la vérité en ce qui concerne les aliments réconfortants?

Comme mentionné à plusieurs reprises, le chili de Cincinnati est souvent servi sur des nouilles spaghetti (bidirectionnelles) ou des cônes (hot dogs). L'ajout de fromage le transforme en trois voies, empilez des oignons et vous atteignez la quatre voies, et avec l'ajout de haricots, vous plafonnerez à cinq voies. Des craquelins aux huîtres et de la sauce piquante devraient toujours accompagner.


De nombreux épiciers vendront Skyline Chili en canette - ou même en plat surgelé - mais j'ai décidé que nous pourrions faire mieux. Après de nombreux essais et erreurs, j'ai créé ma propre version du plat, authentique à ses racines de plats bon marché, mais aussi quelque chose que je n'hésiterais pas à servir les invités lors d'un dîner.

La leçon est que vous ne savez jamais où la vie vous mènera. En période d'incertitude, savourez le milieu (le milieu). Et n'oubliez pas de vous arrêter et de demander à un local où manger en chemin.

Comment faire du chili à la Cincinnati

Chili cincinatti fait maison dans un bol avec du fromage râpé.

Réglez-le et oubliez-le - c'est mon mantra. Au lieu de faire dorer le bœuf et les autres ingrédients, je trouve que mettre le tout ensemble à ébullition et laisser mijoter produit le résultat le plus authentique. Le mélange de viande final n'est pas censé être en morceaux, et cette méthode de cuisson garantit une répartition uniforme des ingrédients. Servir sur des spaghettis avec les garnitures souhaitées ou habiller un coney cuit avec le chili et beaucoup de fromage. Ce plat se congèle extrêmement bien, jusqu'à six mois dans un contenant hermétique.

Préparation: 25 minutes
Cuisson: 3 heures
Pour: 6 personnes

Ingrédients (Chili)

  • 2 livres. Boeuf haché 80/20, émietté
  • 1 oignon, finement râpé
  • 2 tasses de bouillon de bœuf
  • 2 tasses d'eau
  • 125 grammes. pâte de tomate
  • 1 8 oz. boîte de sauce tomate
  • 3 gousses d'ail finement hachées
  • 1 cuillère à café sauce Worcestershire
  • 2 cuillères à soupe. vinaigre de cidre de pomme
  • 2 cuillères à soupe. poudre de chili
  • 1 cuillère à café sel casher
  • 1 cuillère à café poivre frais concassé
  • 1 cuillère à café flocons de piment rouge broyés
  • 1 cuillère à café paprika
  • 1 cuillère à café origan séché
  • 1 ½ cuillère à café cannelle moulue
  • ½ cuillère à café piment de la Jamaïque
  • ¼ c. À thé clou de girofle moulu
  • 1 feuille de laurier

Ingrédients (pour le service - facultatif)

  • Nouilles spaghetti cuites
  • Fromage cheddar fort finement râpé
  • Oignon finement coupé en dés
  • Haricots rouges, réchauffés
  • craquelins aux huitres
  • Sauce piquante
  • Hot dogs cuits et petits pains cuits à la vapeur

instructions

  1. Mélangez tous les ingrédients du chili dans une grande cocotte. Porter le mélange à ébullition à feu moyen-vif.
  2. Lorsque le mélange atteint une ébullition, couvrez et réduisez le feu à doux. Laisser mijoter pendant 2-3 heures.

Ingrédients du chili dans une grande cocotte.

  1. Retirez le couvercle et continuez à mijoter jusqu'à ce que le mélange atteigne une consistance semblable à une soupe, mais juste épaissi (voir photo ci-dessus).
  2. Retirer du feu, refroidir complètement et placer au réfrigérateur pendant 24 heures ou toute la nuit.
  3. Retirer du réfrigérateur, écrémer la couche orange de graisse et retirer.
  4. Réchauffer le mélange à feu moyen jusqu'à ce qu'il soit chaud. Servir sur des spaghettis ou des cornets avec les garnitures désirées.

___________________________

Matt Moore est un contributeur régulier à l'Art de la virilité et l'auteur de Une cuisine de gentleman du sud.